Dordogne

COMMUNIQUE DE PRESSE

On produit le lait dans les fermes, pas dans des usines !

29.05.2014

Photo : Manuel Ruffez

 

L'interpellation de militants syndicaux suite au démontage de la salle de traite de la ferme usine aux 1000 vaches dans la Somme, montre une fois de plus le souhait d'une justice aux ordres de criminaliser l'action syndicale !

Hier matin, une cinquantaine de militants de la Confédération Paysanne, venus de toute la France, sont allés défendre leur métier et leur vision du monde rural, en allant à Abbeville (Somme) démonter la salle de traite de la ferme-usine aux mille vaches. Cette énorme machine est destinée à traire trois fois par jours les 1000 vaches que cette usine doit accueillir.

Cette nouvelle action de la Confédération paysanne s'inscrit dans son combat pour une agriculture paysanne et des campagnes vivantes.

En effet comment croire aux vœux pieux de notre ministre de l'Agriculture, qui nous parle d'agro-écologie, de valeur ajoutée, quand dans un même temps il soutient en sous-main, le projet de l'homme d'affaires Ramery. Ce dernier, illustrant parfaitement la collusion entre milieu politique et affairisme bien répandu dans nos villes mais aussi dans nos campagnes !

Enfin, que dire de cette justice, qui envoie ses fins limiers de la brigade criminelle pour prélever des traces d'ADN sur un tag réalisé lors d'une précédente action de la conf', qui aujourd'hui interpelle des militants paysans, quand d'un autre côté elle met plusieurs années à s'assurer de la validité des comptes de campagnes de tel ou tel candidats à la présidentielle !

La Confédération paysanne demande l'arrêt des poursuites envers les militants interpellés dans la Somme et le démantèlement de la ferme usine aux 1000 vaches !

 

Du lait dans les fermes, pas dans les usines !!!


Contacts :
Tous droits réservés - Confédération Paysanne de Dordogne