Dordogne

COMMUNIQUE DE PRESSE

Une caravane pour défendre l’agro-écologie paysanne

13.05.2014

La Confédération Paysanne était présente le jeudi 8 mai à Sarlat pour le départ d'une caravane qui se rendait à l'Assemblée nationale afin de faire reconnaître dans la future loi d'orientation agricole les pratiques paysannes.

 

Aujourd'hui, au nom de la lutte contre les contrefaçons et du droit à la propriété intellectuelle, le projet de la LAAF fragilise la production à la ferme par l'agriculteur de ses semences, de ses animaux reproducteurs ou de ses préparations naturelles destinées aux soins des sols, des plantes et des animaux ou des produits transformés. Le projet de loi ne reconnaît pas les producteurs et récolteurs de plantes médicinales, ne permet pas aux cultivateurs de soigner leurs plantes avec des préparations naturelles, ni aux éleveurs de privilégier les soins alternatifs.

 

L'association ASPRO œuvre depuis plusieurs années pour que les Produits Naturels Peu Préoccupants (comme les purins d'ortie ou de prêle..) puissent être légalement utilisés et agit pour la promotion des alternatives aux pesticides.

C'est elle qui est à l'initiative de cette « promenade » entre la Dordogne et Paris pour alerter à travers des visites de fermes et des débats l'opinion publique et les agriculteurs.

De nombreuses associations citoyennes soutiennent la démarche et il est très important que le monde agricole y soit impliqué. Agrobio Périgord, Terre et Humanisme, le Syndicat des Simples, le Réseau des Semences paysannes, Phyto victime, la Fédération Nature et Progrès, le Syndicat d'agriculture bio-dynamique, et bien sûr la Confédération paysanne se retrouvent unis dans ce combat contre les lobbies des semences, des pesticides et des produits pharmaceutiques.

 

La LAAF doit défendre notre métier de paysan avec l'ensemble de nos savoir-faire, reconnaître l'exception agricole et alimentaire à l'application de la lutte contre la contrefaçon, permettre l'accès des consommateurs à des produits de qualité et assurer la protection de l'environnement.

 

En partant symboliquement de la permanence de M. Germinal Peiro, député et rapporteur de la loi d'orientation agricole, la manifestation envoyait un message clair : il faut que nos décideurs politiques s'affranchissent de la pression des grands groupes de l'agroalimentaire, sécurisent les alternatives paysannes et protègent les citoyens des scandales sanitaires.


Contacts :
Confédération Paysanne DORDOGNE - Dominique FOUCAUT : 05 53 05 34 17 - tél: 05 53 57 47 26
Tous droits réservés - Confédération Paysanne de Dordogne