Home > Communiqués de Presse > PAC 2014 : la rigueur budgétaire impacte surtout les plus ...
Partager sur :

COMMUNIQUE DE PRESSE

PAC 2014 : la rigueur budgétaire impacte surtout les plus petits bénéficiaires

28.04.2014
Dès 2014, année de transition vers la réforme de 2015, le budget des aides directes découplées (DPU*) va baisser de près de 10% et impactera tous les bénéficiaires de la PAC*.



Dans ce contexte, les plus petits portefeuilles verront leurs DPU* baisser de plus de 15%. Cette baisse est proportionnellement plus conséquente du fait de la suppression de la franchise sur les 5000 premiers euros qui pénalise surtout les plus petits bénéficiaires.


 

Le Ministère rate l'occasion de corriger les dégâts en choisissant de limiter la surprime aux premiers hectares et d'étaler sa mise en œuvre jusqu'en 2019. Pour amortir le choc, cette aide aurait pu être maximisée et appliquée dès 2015.



Autre revers pour les tenants d'une meilleure répartition par actif : le plafonnement des aides a été rejeté politiquement au niveau européen. Les aides découplées de la PAC* continuent de favoriser l'agrandissement alors que le nombre de paysans continue de baisser chaque année.



En cette période de débat européen, la Confédération paysanne de Dordogne demande aux candidats de choisir : veulent-ils soutenir le développement d'exploitations de dimen sion industrielle (dont la compétitivité est faussée par les montants d'aides et par le fait que le coût social et environnemental n'est pas pris en compte et est assumé par l'ensemble de la population) ou veulent-ils maintenir des petites et moyennes exploitations pourvoyeuses d'emploi et de dynamique de vie dans les territoires ruraux ?



Contacts :
Michèle ROUX - Trésorière de la Conf' 24 - tél: 06 12 66 80 68
NOUS CONTACTER Confédération paysanne de Dordogne -
Tous droits réservés - Confédération Paysanne de Dordogne
Salle n°7, Centre Jules Ferry, 24 100 BERGERAC - 05 53 57 47 26