Home > Actualités > Notre-Dame-des-Landes : Après le dialogue biaisé, la mobilisation ...
Partager sur :
FONCIER
10.04.2013

Notre-Dame-des-Landes : Après le dialogue biaisé, la mobilisation déterminée !

10.04.2013 -
Les conclusions du rapport de la Commission dite « de dialogue », mise en place en novembre 2012 par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, ont été rendues hier. Nous n'en attendions rien, nous n'avons pas été déçus. Son contenu est à la hauteur de l'ambition politique affichée sur le carnet de commande : ne pas remettre en cause le projet tout en apportant des précisions techniques complémentaires et remettre des propositions, quatre mois plus tard, sur la manière de poursuivre le dialogue.

Les conclusions du rapport de la Commission dite « de dialogue », mise en place en novembre 2012 par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, ont été rendues hier. Nous n'en attendions rien, nous n'avons pas été déçus. Son contenu est à la hauteur de l'ambition politique affichée sur le carnet de commande : ne pas remettre en cause le projet tout en apportant des précisions techniques complémentaires et remettre des propositions, quatre mois plus tard, sur la manière de poursuivre le dialogue.
 

Pour la Confédération paysanne, cette « parenthèse » de quatre mois aux allures de trêve doit déboucher maintenant sur un nouvel élan de résistance. L'occasion est donnée d'y répondre très prochainement en se mobilisant dès le 13 avril pour soutenir les occupants lors de l'action « Sème ta ZAD » pour reconquérir le territoire en culture alimentaire, puis le 11 mai pour la Chaine humaine, et les 3 et 4 août pour le grand rassemblement des opposants à ce projet insensé.

L'opposition est plus que jamais évidente entre partisans du bradage-gaspillage des ressources à des intérêts spéculatifs et privés, et militants engagés pour la souveraineté alimentaire, la relocalisation de la production agricole, l'emploi paysan et la vie des territoires.

Pour barrer la route définitivement à la « stratégie économique tournée vers l'exportation et l'installation d'entreprises internationales » (recommandation 5 du rapport), la Confédération paysanne appelle ses adhérents, sympathisants et l'ensemble des opposants à la vigilance et à la mobilisation, à Notre-Dame-des-Landes, comme sur l'ensemble du territoire.

NOUS CONTACTER Confédération paysanne de Dordogne
Tous droits réservés - Confédération Paysanne de Dordogne
Salle n°7, Centre Jules Ferry, 24 100 BERGERAC - 05 53 57 47 26