Dordogne

INSTALLATION / TRANSMISSION : NOS POSITIONS

200 fermes disparaissent en France chaque semaine : réagir pour stopper l'hémorragie !

Les politiques agricoles responsables de la diminution de paysans : En 10 ans, le nombre d'agriculteurs a diminué de plus de 300 000 et le nombre d'exploitations de 26 %. Les politiques agricoles sont responsables de ce déclin : orientées vers la productivité et la compétitivité, elles ont favorisé l'agrandissement et l'endettement.

Les politiques d'installation sont injustes et inefficaces : le nouveau parcours à l'installation (PPP*) devait simplifier l'installation, il est en réalité compliqué et exclut de nombreux candidats : 2/3 des installations se font sans dotation jeune agriculteur (DJA*).

Le renouvellement des générations est toujours en panne. Aujourd'hui, de nombreux jeunes ont envie de devenir paysans, ils sont formés, volontaires et réalistes, donnons leur les moyens de réaliser leurs projets.

Situation en Dordogne :

  • Manque d'incitation à la transmission des fermes : 2/3 des exploitants rencontrent des difficultés pour trouver un successeur
  • ¼ des exploitations a disparu les 10 dernières années
  • 66 DJA* en 2010, 53 en 2011 et 24 DJA* en 2012 !
  • Pas d'ouverture dans le parcours, pas de place pour l'innovation dans les pratiques
  • Jeunes installés qui ne comprennent ni le parcours ni les dossiers et prévisionnels qu'ils doivent remplir
  • Point Info Installation tenu par les JA* / pas de diversité dans le parcours
  • La moitié des paysans qui partent à la retraite n'est pas remplacée, soit plus de 160 par an en Dordogne.

Objectif :

Inverser la tendance par des politiques d'installation volontaristes pour créer des emplois paysans. La politique nationale d'installation doit être adaptée à la diversité des projets et soutenir les initiatives nécessaires à la pérennité de la profession agricole : 800 000 fermes, c'est une nécessité vitale pour les paysans, pour les consommateurs, pour les citoyens et pour les générations futures.

Revendications :

Une DJA* pour tous : suppression des critères restrictifs d'accès aux aides de l'État pour l'installation : tous les nouveaux installés ont droit à une DJA*.

Favoriser la transmission : accompagner les cédants en favorisant les rencontres avec les futurs paysans inciter les cédants à transmettre leur exploitation en augmentant le montant des retraites.

Mise en place d'une « dotation de carrière » pour éviter l'endettement : remise d'un capital au nouvel installé qui devra le restituer à la fin de sa carrière.

Accès aux droits à produire (DPU*) pour tout nouvel installé.

Pluralisme et simplification du Parcours à l'installation (PPP*).

Des installations progressives :

  • Une formation agricole adaptée aux besoins : agronomie, diffusion de pratiques pour plus d'autonomie sur les fermes, etc.
  • Reconnaissance de l'installation progressive : période test, statut approprié, couveuses, stages...

Accompagner les nouveaux installés les premières années de leur installation en leur apportant les conseils dont ils ont besoin.

Les autres syndicats ne répondent pas à vos préoccupations :
  • LA FNSEA* ne dit rien puisqu'elle laisse ce dossier à sa section Jeunes Agriculteurs
  • Les Jeunes Agriculteurs (JA*) ont largement contribué à la mise en place du système discriminant actuel et poussent pour accentuer ces dynamiques : Volonté de donner la priorité aux jeunes qui s'endettent le plus sans aider ceux qui essayent de limiter les investissement : transformation de la DJA* en aide à l'investissement Non ouverture dans le parcours à tous les acteurs Un discours de façade ouvert et des initiatives orientées vers leurs propres intérêts et ceux des banques : transformation des prêts bonifiés en caution bancaire !
  • La Coordination rurale veut supprimer les prêts bonifiés et « niveler par le bas la formation agricole » ! Elle pense que l'agrandissement des fermes est naturel et inéluctable : « Installation ou agrandissement des fermes, peu importe » dit E.Chassagne.
Tous droits réservés - Confédération Paysanne de Dordogne