Dordogne

FERMES À TAILLE HUMAINE : NOS POSITIONS

Soutenir les fermes à taille humaine pour maintenir des paysans nombreux et assurer l’avenir de nos territoires ruraux.

Les petites et moyennes exploitations représentent plus des 2/3 des fermes périgourdines

Malgré leur exclusion progressive des systèmes d'appui technique et financier, les exploitations familiales assurent l'alimentation des populations et sont importantes dans l'économie et le tissu social local.

Elles ont mis en place des systèmes agricoles autonomes et collectifs. Elles ne sont pas les moins rentables mais sont les moins aidées.

Elles disparaissent deux fois plus vite que les autres et l'avenir du monde rural est aujourd'hui en péril.

Nos objectifs

La Confédération Paysanne le dit depuis toujours : Mieux vaut trois petites fermes qu'une grande ! Il faut que cesse la disparition des exploitations agricoles.

L'Agriculture Paysanne que nous défendons n'est ni arriérée ni dépassée ! Elle est celle que nous rencontrons le plus souvent dans le département, celle qui est le plus en phase avec l'évolution de la société et le bien vivre des paysans. L'Agriculture Paysanne prend en compte les trois dimensions de la production : sociale, économique et environnementale. L'Agriculture Paysanne est cohérente parce qu'elle préconise :

  • La répartition des moyens de productions (terres, primes etc.)
  • Le droit au revenu ;
  • Le respect de l'environnement.
 

Nos propositions

Mieux répartir les aides pour assurer un tous un revenu :

- Mettre en place un soutien forfaitaire à l'actif dans le premier pilier de la PAC* pour atténuer les inégalités d'accès historique aux aides directes (DPU*) et reconnaître la contribution à l'emploi des petites structures ;
- Des aides payées à l'actif et adaptées aux systèmes d'exploitation locaux doivent être mises en place pour soutenir les petites structures, elles font vivre les campagnes et entretiennent le paysage.

Défendre les exploitations à taille humaine :

- Mettre en place des normes adaptées selon la taille et l'orientation des exploitations (sanitaire, identification des animaux etc.)
- Défendre l'emploi agricole, nous voulons cesser de disparaître !
- Mettre en place un système de cotisation sociale et une fiscalité favorables aux petites fermes.
- Maintenir les services et infrastructures publiques nécessaires : abattoirs de proximité, collecte de lait, service d'équarrissage, permanences administratives, etc.

Accompagner les agriculteurs :

- Mettre en place des conseils techniques adaptés, orientés vers la maîtrise des systèmes de production et la création de valeur ajoutée et pour cela réorienter le travail de la chambre d'agriculture.
- Valoriser le travail des producteurs locaux et encourager les signes officiels de qualité (AB, AOC* etc.)
- Viser le maximum d'autonomie dans le fonctionnement des exploitations agricoles : maîtriser les charges pour augmenter les revenus.
- Maintenir la diversité des populations animales élevées et des variétés végétales cultivées.
- Encourager toute forme d'agriculture solidaire et collective (CUMA, laboratoires collectifs, magasins de producteurs, etc.)
- Favoriser l'agrotourisme.
 
 
 
Les autres syndicats ne répondent pas à vos préoccupations

La FNSEA* a toujours défendu la course à la productivité et à l'agrandissement au nom de la « compétitivité ». Elle considère les petites fermes comme « une agriculture de niche ». La FNSEA* essaye de s'adresser à tous, mais sa politique de cogestion a menée à la disparition des fermes ; elle défend en priorité les intérêts des plus gros exploitants. Xavier Beulin, président de la FNSEA*, mais aussi de SOFIPROTEOL. Cette société, au chiffre d'affaire de 6,5 milliards d'euros par an, travaille dans la gestion des fonds d'investissements, les agrocarburants, les biotechnologies etc. à côté de ce groupe, son exploitation de plus de 500ha paraît presque anecdotique !

Voter FDSEA*, c'est voter Beulin.
Les agriculteurs de Dordogne ne partagent pas les mêmes intérêts que les agromanagers !

La Coordination Rurale défend avant tout la liberté d'entreprendre et dans les départements où elle gère la chambre mène des politiques favorisant l'agrandissement.

MOBILISATIONS
Stop TAFTA !
Le Grand marché transatlantique ne se fera pas !
en savoir +

Procès des 1000 vaches
28 octobre 2014 à Amiens, mobilisation en soutien aux militants de la Conf'
en savoir +

Terres de schiste
La Confédération Paysanne soutien la campagne Terres de schiste initiée par Les Amis de la Terre
en savoir +
Tous droits réservés - Confédération Paysanne de Dordogne