Dordogne

POUR UNE PAC PLUS JUSTE, POUR LES PAYSANS ET POUR LA SOCIÉTÉ

Lors de sa mise en place, en 1962, la Politique Agricole Commune avait pour objectif de garantir la sécurité alimentaire de l'Europe tout en assurant un niveau de vie équitable aux agriculteurs. De 1962 à 1985 elle a certes permis l'élévation du niveau de vie des agriculteurs… mais depuis ce n'est plus vrai et elle n'a pas empêché la disparition de 80% des paysans ! Aujourd'hui, la PAC* est de nouveau en chantier et sa réforme sera en œuvre au 1er janvier 2014 : c'est notre affaire à tous !

Depuis 25 ans, la Confédération Paysanne revendique une autre voie que celle de la compétitivité, une alternative à cette fuite en avant, afin de d'aboutir à une véritable politique agricole commune qui assure la souveraineté alimentaire de l'Europe et réponde aux besoins des paysans et des citoyens.

Si nous n'avons pas réussi à enrayer la dérive permanente de la PAC*, nous avons contribué à faire bouger des lignes. Certaines de nos propositions ont été reprises et ont fait évoluer les réformes ! Après 2003 et le scandale des DPU* (1) basés sur des références historiques qui oubliaient délibérément les systèmes herbagers, respectueux de l'environnement, nos actions ont permis de rééquilibrer les aides vers les productions animales à l'herbe. En 2008, au moment du bilan de santé de la PAC*, nous avons obtenu la mise en place d'un DPU* herbe, renforcé pour les premiers hectares.

La nouvelle proposition de réforme abandonne les outils publics de régulation du marché (quotas et droit de plantation, stockage public, intervention, taxes, etc) et met en place des « filets de sécurité » (assurances, fonds de mutualisation). Elle s'achemine toujours vers la volonté de démantèlement de l'agriculture paysanne… alors qu'avec la crise actuelle, nos revendications sont plus que jamais légitimes !

La PAC* doit garantir la rémunération du travail des paysans par des prix couvrant les coûts de production. La maîtrise et la répartition des volumes, dans le cadre d'une politique publique d'intervention, de régulation et de protection aux frontières, permet d'assurer la stabilité des quantités produites et des prix à la production.

Les propositions de la Conf' pour le premier pilier

Les propositions de la Conf' pour le second pilier

MOBILISATIONS
Stop TAFTA !
Le Grand marché transatlantique ne se fera pas !
en savoir +

Procès des 1000 vaches
28 octobre 2014 à Amiens, mobilisation en soutien aux militants de la Conf'
en savoir +

Terres de schiste
La Confédération Paysanne soutien la campagne Terres de schiste initiée par Les Amis de la Terre
en savoir +
Tous droits réservés - Confédération Paysanne de Dordogne