Dordogne

CHRONIQUE APICOLE N°3

2013, une année d'espérance...

Les belles journées de fin Janvier ont permis les visites d'hiver. Au midi solaire les températures furent supérieures aux 15°C et j'ai pu procéder au traitement anti-varroa d'hiver à l'acide oxalique. C'est un acide organique que l'on trouve dans la nature, notamment dans les racines d'oseille. Pour les amateurs de chimie, il est issu de l'oxydation des glucides (des sucres comme l'amidon). Ce traitement est efficace hors couvain, c'est pour cela que je l'utilise en cette période où la reine ne pond pas.


Ces visites m'ont permis de dresser un premier état des lieux pré-visites de printemps :

  • juger les réserves de miel ; très bonnes dues à la faible activité hivernale (froid et pluie)

  • juger de la force des colonies ; qui est globalement bonne sauf quelques essaims peu populeux et deux ou trois ruches "sonnant bourdonneuse"( lorsque la colonie est dite bourdonneuse, reine ne pond que des mâles et le bruissement des abeilles sonne différemment).

  • et compter les premières pertes hivernales, 9 sur 215 dues ici à des reines mortes, mal fécondées devenant bourdonneuses ou constituant une trop petite grappe d'abeilles d'hiver : le frelon asiatique, par sa présence en vol stationnaire devant la planche d'envol contribuant alors à fragiliser davantage la colonie (les abeilles ne peuvent plus faire leurs vols de propreté et aller butiner le pollen comme de lierre, pollen précieux pour l'élevage des jeunes abeilles d'hiver).

Au mois de mars des visites plus profondes s'effectueront et les pertes constatées augmenteront sans doute. Mais pour l'instant le résultat est trés satisfaisant. L'éloignement des grandes cultures, l'élevage de reines (aucune perte de ruche ayant des reines issues de notre élevage 2012) et les soins de l'automne doivent jouer un rôle important ainsi que la météo hivernale normale que nous avons eut cette année.

L'optimisme est dans les ruchers mais également à la ferme !

Les travaux pour la nouvelle miellerie avancent notamment grâce à des aides européennes et régionales.

De plus, cette semaine j'ai reçu de notre députée, Colette Langlade, une copie du "Plan pour le développement durable de l'apiculture pour la période 2013-2015" présenté le 8 février par le Ministre de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt Stéfane Le Foll. Il est demander de faire part de nos commentaire à la députée. Signe positif. C'est un plan ambitieux, et qui annoncent les valeurs qu'il souhaite porter dès le préambule :

"Il ne doit pas y avoir en France de territoire où les abeilles n'auraient pas le droit d'exister"

"Le service de pollinisation qu'elles assurent est un bien commun entre les apiculteurs, les agriculteurs et la société toute entière".

"Ce plan est un plan global pour une apiculture durable au sein d'une agriculture durable. Il s'appuie sur les objectifs stratégiques que la filière a déterminés au printemps 2012 [...]. Il s'appuie également sur de nombreuses discussions conduites avec toutes les parties prenantes de l'apiculture française. Il décline des constats et formule des actions à mettre en oeuvre sur les thèmes suivants : l'abeille, les ressources, le service de pollinisation, le rôle de bio indicateur, l'apiculteur, la filière, les produits de la ruche, les produits de l'élevage, la recherche, l'UE*. Ce plan propose des objectifs pragmatiques et raisonnables qui peuvent être atteints dans un délai de trois ans."

Les mortalités par les pesticides, le manque de ressources florales ou le problèmes du frelon asiatique sont mis en lumière. Une volonté de donner une place plus grande dans l'enseignement agricole et vétérinaire ainsi que dans le parcours d'installation des jeunes, ressort également.

Reste à mettre ceci en action. Mais cela remonte sérieusement le moral, laissant entrevoir un espoir pour nos amies les abeilles et la nature en général dont nous sommes qu'une partie.

Salutation apicoles.

Sylvie et Peter Esnault

Fleur de miel

MOBILISATIONS
Stop TAFTA !
Le Grand marché transatlantique ne se fera pas !
en savoir +

Procès des 1000 vaches
28 octobre 2014 à Amiens, mobilisation en soutien aux militants de la Conf'
en savoir +

Terres de schiste
La Confédération Paysanne soutien la campagne Terres de schiste initiée par Les Amis de la Terre
en savoir +
Tous droits réservés - Confédération Paysanne de Dordogne