Home > Qui sommes nous ? > J'adhère !
Partager sur :

Un syndicat d'action, ne l'oublions pas !

Michèle Roux n'a pas sa langue dans la poche. C'est elle qui prévient !

« Si je milite à la Conf', ce n'est pas pour obtenir gain de cause sur des mesurettes. Il est urgent que la société change et la Conf' est en capacité de faire bouger les lignes, à condition de joindre nos luttes à celles du mouvement social ».

Michèle est heureuse de faire partie de l'exécutif de la Conf' : « Il y a tellement de boulot à faire », mais a une crainte : celle des discussions sans fin. « Cette instance dirigeante de la Conf' doit être un lieu d'écoute, de respect mutuel, qui a pour tâche de faire converger les énergies vers de mêmes objectifs. C'est une condition essentielle pour la vie de notre syndicat. Un syndicat d'actions, ne l'oublions pas ! ».

Avec les 105 hectares et les 60 vaches laitières, le GAEC(1) des Roux est considéré comme une grosse ferme en Dordogne. « Avec une commercialisation en circuit long, sans être en bio, bref, je ne devrais pas être à la Conf' », dit Michèle en riant. Sauf que pour cette ancienne professeur de lycée agricole « nous n'avons qu'une planète et nous sommes tous dans le même bateau. Ce qui nous arrive ici à des influences là-bas, l'inverse étant aussi vrai. Le droit à la souveraineté alimentaire est pour moi une des valeurs phare de notre syndicat ».

Cette sensibilité aux valeurs Conf' date... d'avant sa création. Dès l'installation de son mari sur la ferme des parents, en 1976, le couple participait aux luttes des Travailleurs-Paysans.
A 49 ans, en 2004, Michèle quitte ses fonctions d'enseignante pour devenir paysanne, son rêve depuis toujours. Elle s'implique dans la Conf' départementale, et devient trésorière en 2008. Elle participe aussi au comité régional de la Conf' Aquitaine. Membre de la commission lait au niveau national, Michèle connait déjà le chemin de Bagnolet. Optimiste et battante, la nouvelle représentante des paysans d'Aquitaine affirme : « Je repars regonflé de ce congrès […], pleine d'espoir. J'ai perçu la volonté de tous les paysans réunis d'avancer ensemble ».


Cécile Kohler

Extrait du Témoignage de Michèle Roux paru dans Campagnes Solidaires numéro 262 - mai 2011, page 6.

(1) 3 associés : Michèle, son mari et son fils et un emploi salarié à temps plein, en conversion bio depuis 2010, cultivant 15 ha de vignes (AOC* Bergerac), le reste en prairies, productions fourragères et céréales destinées uniquement à l'alimentation du troupeau.
NOUS CONTACTER Confédération paysanne de Dordogne -
Tous droits réservés - Confédération Paysanne de Dordogne
Salle n°7, Centre Jules Ferry, 24 100 BERGERAC - 05 53 57 47 26